Balades en C6
 

Automne 1968, les esprits sont calmés, je trouve un petit boulot à l'hôpital pour le mois de septembre, avant de reprendre l'école.

Les deux tiers de la paye sont vite engloutis à la salle des ventes des Domaines dans l'achat de ma première C6S. J'avais 20 ans et confiance en mes capacités pour la mécanique!

Pendant les douze années  qui ont suivi, nous avons passé beaucoup de temps, avec mon ami Alain, qui avait aussi investi aux Domaines,  à fiabiliser nos machines, mais aussi à rouler (jusqu'à 30000 km/an les derniers temps!)

Aujourd'hui, la N° 40323 est toujours là et prête à démarrer, pour de plus modestes balades toutefois, le pilote ayant un peu posé son sac.

 

 

A l'attention des collectionneurs puristes:

Ne vous attendez pas à trouver ici comment refaire une RATIER telle que sortie d'usine! Je n'ai jamais été fana des motos noires, même si je l'ai utilisée un peu en version police au début.

A l'époque, l'objectif était de rouler chaque fois qu'on le pouvait, et dans de bonnes conditions. Ces pages essaient donc de résumer cet objectif.

Je vous invite donc à partager quelques moments forts de cette association de plus de 40 ans, et à découvrir, pour ceux que cela intéresse, une mine de renseignements techniques sur cette machine ainsi que les projets développés pour ne plus rester en panne.

 

 

En attelage aux MILLEVACHES 1970

cliquez sur le compteur pour découvrir la suite

Dernière mise à jour: 14 octobre 2013

les tiges de culbuteurs réglables

Le carter de grille de sélection des vitesses

PS: Pour répondre aux interrogations et aux commentaires sympathiques des visiteurs qui se demandaient quel rapport il pouvait bien y avoir entre la Ratier et les raies aigles de la bannière: la plongée est une autre passion, encore plus ancienne que celle de la moto...